REP : Très forte mobilisation en Seine-et-Marne

Dans le 77, plus que jamais, la lutte continue

Profondément injuste, la nouvelle carte de l’éducation prioritaire a particulièrement touché les établissements de Seine-et-Marne (voir notre article). Seulement 16 établissements seront Rep, dont 4 Rep+, contre 25 réseaux auparavant.
Longtemps gardée secrète, établie dans l’opacité sur des critères flous, la liste des établissements Rep+ et Rep a exclu du dispositif 10 réseaux seine-et-marnais dont 7 en secteur rural. Des choix arbitraires, politiques et budgétaires : 50 milliards pour augmenter les dividendes des entreprises ? 350 millions pour l’éducation prioriatire. Immédiatement les collègues de ces établissements ont réagi par une forte mobilisation. Un point sur la lutte en cours.

Dès [**lundi 24/11*], et l’annonce des arbitrages connus, une conférence de presse a été tenue à la FSU 77 et un préavis de grève académique déposé.

Ce [**Jeudi 27/11*], 6 collèges étaient massivement en grève :
- 95 à 100% de grévistes aux collèges de Souppes-sur-Loing, Chateau-Landon, Nemours (Rimbaud).
- A La Rochefoucauld à La Ferté-sous-Jouarre, Lizy-sur-Ourq et Marie Curie à Provins (ce dernier restant REP mais s’indignant du gel des point APV) : 70 à 80% de grévistes.
Des délégations de ces établissements ont rejoint 700 collègues de Paris, Créteil et Versailles au rassemblement parisien devant le ministère, où deux représentants seine-et-marnais ont été reçus en audience.

[**Vendredi 28/11*], les trois collèges du Sud ont reconduit leur grève massive et une centaine de manifestants ont défilé dans les rues de Nemours.

"Vaullaud-Belkacem, y’a pas que les zone urbaines, dans les zones rurales, nous on a que dalle !"
"Tous ensembles, tous ensembles ZEP ! ZEP !"
Manifestation Nemours
Une délégations des enseignants des trois collèges, mais aussi des parents et un représentant des écoles primaires a été reçue par Mme la Députée-Maire, qui a déposé une proposition de question au gouvernement auprès de son groupe parlementaire.

Ce [**lundi 1er décembre*], Lorrez-le-Bocage en grève à 70%, Doisneau à Dammarie à 100% comme Chelles à 100% de grévistes qui reconduit son action aujourd’hui mardi.

Rassemblements, occupations nocturnes, blocages, grèves, participeront à la journée d’action académique du mardi 2 décembre. Et seront reconduits mercredi matin.
SNES Créteil

[([*Mercredi 3 décembre à 14h Un grand rassemblement et une manifestation départementale sont organisés à Melun devant l’inspection d’académie. Des bus seront affrétés depuis le sud et le nord du département.
Regroupant enseignants du premier et second degré de toute la Seine-et-Marne, parents, élèves, élus, ce moment doit être l’occasion de protester vigoureusement contre la suppression des réseaux d’éducation prioritaire seine-et-marnais, et de demander plus largement un plan de rattrapage départemental pour l’éducation en Seine-et-Marne*])]
Dans le même temps, des représentants du 77 seront reçus au Rectorat où une manifestation académique est aussi organisée.

[**Jeudi 4 décembre*], les écoles et collèges de La Ferté-sous-Jouarre, qui se sont adressés à la ministre (article ici), seront à nouveau dans l’action par une grève commune premier et second degré. Une grève des écoles et un rassemblement à l’inspection d’académie de Nemours auront lieu le même jour.

Des actions se profilent encore localement, à Chelles et Souppes où des manifestations sont prévues [**samedi 6/12*].

Le mardi 9 décembre : action Ile-De-France avec manifestation à Paris.

Il est urgent que le gouvernement réagisse à l’appel de ces écoles et collèges de seine-et-marne, spoliés par un redéploiement aveugle principalement en faveur des zones urbaines. Les besoins des élèves de Seine-et-Marne ne sont pas moins importants qu’avant. Taux de chômage, pauvreté, isolement, difficultés d’accès aux bourses, populations rurbaines prises par des temps de transport peu compatibles avec le suivi scolaire...autant de critères oubliés par un Rectorat qui signe ainsi la mort des ZEP rurales.

" Dans la forêt lointaine, on nous a oubliés, dans nos campagnes lointaines, on nous a déclassés, COUCOU NAJAT, COUCOU NAJAT, COUCOU...."

[**Tous les collègues, parents, élus de Seine-et-Marne sont appelés à rejoindre et soutenir les collèges en lutte, ce mercredi 3 décembre à 14h à Melun, devant l’IA (cité administrative) pour sauver les ZEP du 77.*]

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61