Refonte de la tarification des cantines dans les collèges du 93 : les enseignants mis au régime

Le SNES-FSU exige la prise en charge d’une partie des repas des enseignants par son employeur.

Lors du CDEN du 8 octobre 2012, le Conseil Général a présenté une nouvelle tarification pour les cantines des collèges pour 2013. La mise en place d’un tarif unique entraîne une forte hausse du coût des repas pour les enseignants, alors que ceux-ci ne reçoivent aucune aide au repas de la part de leur employeur.

L’ensemble des organisations syndicales, à l’exception du SE-UNSA, ont voté contre ce projet.

Le Conseil Général présente pour 2013 un nouveau système de tarification pour les repas des collèges du département. Une grille de 12 tranches est mise en place pour les élèves, mais seulement de deux tranches pour les enseignants. Ce tarif unique s’appliquera dans tous les collèges, dès le 1er janvier 2013. Ainsi, tous les enseignants ayant un indice supérieur à 446 paieront dorénavant 5,78 ?? par repas. Ce système est une reprise quasi-identique du fonctionnement des cantines dans les lycées de la région ?le-de-France.

Le SNES-FSU 93 a immédiatement souligné plusieurs problèmes que pose ce nouveau système. Tout d’abord, si les repas des enseignants n’étaient jusque là pas pris en charge par l’employeur, ils restaient relativement abordables pour la plupart des collègues. Il apparaît évident que l’ ?tat ne souhaite pas prendre en charge une part des repas de ses personnels.

D’autre part, le Conseil Général espère sur les personnels un gain de 425 000 ?? par an. Or, nous avons souligné le fait que, si la qualité des repas ne s’améliorait pas, une grande partie des collègues cesseraient de venir à la cantine pour privilégier des solutions différentes comme la restauration privée ou la préparation personnelle du repas.

Enfin, nous avons demandé, lors de la préparation du CDEN, que plusieurs tranches soient ajoutées aux tarifs enseignants, pour rendre la hausse moins difficile à supporter en attendant que l’ ?tat daigne prendre en charge les repas. Cette demande légitime n’a pas été retenue par la collectivité territoriale.

Le SNES-FSU 93 appelle les collègues à faire voter dans les CA des motions demandant que l’ ?tat prenne en charge les repas des collègues et exigeant des tarifs supportables de la part du Conseil Général, en attendant que l’ ?tat assume ses responsabilités.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61