12/11/2012accueil > le métier > lycée

Reconversion des profs de STMS : la filière ST2S menacée

Les chefs d’établissement de l’académie de Créteil ont reçu un courrier du recteur (voir PJ) leur demandant de proposer aux professeurs de STMS une reconversion vers l’enseignement professionnel.

Le Snes, depuis la création du bac professionnel ASSP, a alerté l ?IPR de l ?académie ainsi que l ?Inspectrice Générale sur les conséquences de la création du bac professionnel sur les effectifs en ST2S et à terme sur les postes de STMS, notamment dans l ?académie de Créteil. En effet, à la rentrée dernière, les professeurs de STMS dont le poste a été supprimé dans un lycée du Val de Marne n ?ont pas retrouvé de poste dans le département et ont pour certain-e-s dû accepter un complément de service en Bac Professionnel ou une reconversion en SES. L ?Inspection a toujours minimisé cette question dans son discours public, ces problèmes, selon elle, se posant à la marge. Dans la réalité, la situation est tout autre et l ?IA-IPR responsable dans l ?académie de Créteil, en réponse aux inquiétudes des collègues, proposait oralement plusieurs reconversions : en bac professionnel ASSP, ou bien en SES, ou comme chef d ?établissement. La lettre du recteur en PJ va dans ce sens : elle demande aux chefs d’établissement de proposer aux professeurs de STMS une reconversion vers l’enseignement professionnel.

Dès lors que se pose maintenant officiellement la question de la reconversion des professeurs de STMS, comme cela est le cas hélas pour d ?autres collègues de la voie technologique, le Snes demande qu ?une négociation globale soit engagée avec l ?administration au niveau national (et pas seulement au niveau académique) sur l ?avenir des formations sanitaires et sociales dans l ?Education Nationale. La réflexion doit aussi intégrer les conséquences de la réforme du lycée telle qu ?elle a été déclinée en ST2S et l ?avenir de cette série et de ses élèves au regard des besoins en terme de professionnels de santé et d ?action sociale notamment au niveau III.
Car les suppressions de postes constatées aujourd ?hui sont aussi le résultat de la réforme du lycée en ST2S puisque celle-ci s ?est soldée au bout du compte par la disparition par section en moyenne (en seconde, première, terminale) de 9 heures d ?enseignement. Nous continuons à revendiquer une remise à plat de cette réforme qui met à mal l ?enseignement technologique. Nous continuerons à revendiquer la création de classes préparatoires aux concours para-médicaux et sociaux absolument nécessaires si l ?on veut qu ?une majorité d ?élèves de ST2S puissent accéder à ces concours. Nous signalerons au recteur de Créteil que la suppression des FCIL préparations aux concours IFSI dans l ?académie en 2007 ont entraîné la création de nombreuses préparations privées payantes (de 1500 à 6000 euros) et dont, de manière un peu cynique, le document ONISEP distribué aux élèves de terminales fait la promotion.

Pour ce qui concerne précisément la procédure de reconversion des professeurs de STMS, nous attirerons l ?attention de l ?administration sur le fait que cette procédure ne pourra se mettre en ?uvre que sur la base du volontariat. Par ailleurs, nous signalerons une fois de plus que les enseignements prodigués par les professeurs de SMS en Bac professionnel ASSP (animation et soins ) sont fondamentalement différents dans leur contenu et leur pratique des sciences et techniques sanitaires et sociales telles qu ?elles sont enseignées en série ST2S : une formation de 3 heures pour les collègues qui choisiraient une telle option est bien insuffisante pour leur permettre de prodiguer une formation de qualité aux élèves de bac professionnels.
Les sections nationale et académique du Snes rappellent ces positions dès qu’elles en ont l’occasion, notamment lors du CTA (Comité technique académique) du 12 Novembre et de la rencontre du jeudi 15 novembre avec madame Guillet, Inspectrice Générale.

Une bonne nouvelle néanmoins dans ce contexte difficile pour la voie technologique [**la création de l ?agrégation de STMS que le Snes a revendiqué depuis longtemps*] : voir http://www.snes.fr/L-agregation-Sciences-Medico.html et http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026536921&dateTexte=&categorieLien=id

Nous vous rappelons que le Snes organise le jeudi 22 novembre une journée disciplinaire ST2S de 9h à 17 heures au siège du Snes national Porte d ?IVRY. Il est encore possible de s ?y inscrire : enseignements.technologiques@snes.edu
Ce sera l ?occasion de faire le point sur la série ST2S et envisager la poursuite de notre action syndicale tellement nécessaire pour la défense des formations et des personnels.

info portfolio

Courrier du recteur 16 oct 2012 p. 1 Courrier du recteur 16 oct 2012 p. 2
Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61