La réforme du collège : halte à la désinformation.

Les 16 et 17 avril, des conseils syndicaux ont eu lieu en Seine et Marne et à Paris pour réunir et informer les collègues des 3 départements de l’académie sur la réforme du collège.

Au cours de ces conseils, la réforme du collège a été présentée, à partir des documents présentés sur le site du ministère et lors du passage au CSE le 10 avril : http://www.creteil.snes.edu/le-meti....

Dès les semaines précédentes, nous avions alerté sur ce qui n’était encore qu’un projet, en animant notamment des HIS sur ce thème. Ainsi, dès le 9 avril, de nombreux collègues se sont mis en grève et ont participé au cortège parisien contre cette réforme qui s’inscrit pleinement dans la politique globale d’austérité.
C’est bien de cela qu’il s’agit.

La réforme

Ces deux journées nous ont permis de démontrer en quoi cette réforme s’apparente à une destruction programmée du collège, à travers l’amenuisement et la globalisation des moyens horaires, la non reconnaissance des compétences disciplinaires des enseignants et l’élimination d’un certain nombre d’enseignements et de dispositifs qui ont fait leurs preuves auprès de nos élèves. (Latin-Grec, Bilangue, DP3).
Arguant de la difficulté scolaire attestée et amplifiée (d’après les résultats de l’évaluation PISA émanant de l’OCDE) depuis une dizaine d’années, et sous couvert d’une rénovation « ambitieuse » (EPI, LV2 en 5ème), le Ministère cherche à faire passer la pilule d’une augmentation des prérogatives des enseignants, d’une autonomie accrue des établissements sous la tutelle des principaux, et d’une disparition d’enseignements ambitieux, variés et cadrés au niveau national.
Il s’agit là de continuer d’appliquer la politique d’austérité budgétaire à l’Education Nationale, l’étape précédente consistait à supprimer des postes (87000 depuis 2005), à geler les salaires (perte de l’équivalent d’1 mois et demi de salaire depuis 2010 pour un enseignant) ; aujourd’hui il faut remettre en cause les pratiques pour donner l’illusion d’offrir plus de qualité avec moins de moyens.

La réforme Châtel du lycée a fait ses preuves ? Non. Qu’à cela ne tienne, on en repousse le bilan pour continuer le travail de sape à destination du collège cette fois.

Car, si c’est l’incohérence qui peut être à craindre au niveau local, dans la gestion de cette pénurie masquée par « l’autonomie tant attendue », le projet global est quant à lui très cohérent et organisé. Réforme du collège et des programmes, décrets sur les obligations règlementaires de service, tout est ficelé pour renvoyer au local toutes les questions qui se posent en terme de moyens, de formation et de gestion de la difficulté scolaire.

L’action

Au terme de ces deux journées, les collègues ont pu proposer et questionner l’action à venir. La journée du 9 a permis de réveiller les forces d’une contestation nationale face à une austérité stérile et destructrice. Face à la réforme et pour la profession, la journée de grève et de manifestation nationale du 19 mai sera essentielle pour compter nos rangs et porter dans la rue notre refus catégorique de cette réforme.
Dans les jours qui précèdent le 19 mai, il nous faut prendre conscience et construire une force de mobilisation qui déjoue les tentatives de repli. La date du 12 mai a été proposée et débattue par des établissements mobilisés . Le 12 mai pourrait être effectivement une journée d’action pour mobiliser nos forces au sein de l’académie de Créteil et de nous rendre visibles par :
- Des Assemblées générales ou des heures d’informations syndicales dans les établissements et/ou communes aux établissements proches.
- De l’information auprès des parents (distribution de tracts agrafés dans les carnets, réunions ??) : modèle de tract ci dessous en PJ.
- L’envoi de lettre à la Ministre exprimant le refus de cette réforme et l’exigence du maintien des dispositifs locaux essentiels pour les équipes enseignantes. modèle de lettre ci dessous en PJ
- La présentation de motions au cours des conseils d’administration à venir. exemple : http://www.creteil.snes.edu/actuali...
- L’envoi, depuis les établissements, d’exemplaires de manuels qui deviendront obsolètes à la rentrée 2016, au Ministère, en particulier les manuels de LV (allemand, italien, langues régionales) et de latin avec la mention « obsolète pour un collège ambitieux » par exemple.

Après le 19 mai, la mobilisation pourra et devra se maintenir à travers des actions locales et nationales dont nous débattrons avant de vous en faire proposition dans les jours à venir.

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61