Insultes et menaces envers des enseignants au collège Guy Moquet à Villejuif

la section syndicale SNES demande l’appui de l’Inspection Académique

Villejuif, le 11 octobre 2015

A Madame la DASEN du Val de Marne
S/C de Mme la Principale
du collège Mocquet

Madame la DASEN du Val de Marne,

Nous souhaitons par la présente vous exprimer notre désaccord avec la manière dont la direction de notre établissement a géré les deux graves incidents suivants :

- le mardi 22 septembre de 14h35 à 15h00, un collègue a été violemment pris à parti par un élève : il a été la cible d ?insultes inacceptables « je m ?en bats les couilles, enculé ??. » tout en s ?approchant de plus en plus du collègue ; cet élève a essayé d ?aller plus loin en sautant sur les tables et en criant de plus en plus fort.

- le 5 octobre un autre collègue lors d ?un entretien de conciliation avec une élève a été menacé physiquement par celle-ci ; elle s ?est même emparé de deux verres à pied situés sur la paillasse et les a violemment jetés à terre. Cette même élève s ?était déjà le matin en présence de la CPE adressée à une autre collègue en des termes très injurieux.

Nous estimons que la convocation d ?un conseil de discipline reste la seule réponse appropriée à de tels agissements car il y a eu mise en danger de ces collègues.

Nous avons fait part à la direction de notre demande de convocation du conseil de discipline jugeant que la décision de convoquer une commission disciplinaire ne répondait pas à la gravité des faits.

Madame la Principale nous a répondu que nous banalisions l ?importance de la tenue d ?une telle commission ; nous sommes, pour notre part, au contraire convaincus que la gravite des faits est ainsi minorée. Refuser de convoquer le conseil de discipline, c ?est faire passer aux élèves le message que de tels agissements peuvent être acceptés puisqu ? ils n ?entrainent pas la possibilité d ?un renvoi définitif de l ?élève. C ?est ainsi qu ?est sapée l ?autorité de l ?enseignant dans sa classe, jalon essentiel à l ?exercice de ce métier.

Faudra-t-il attendre qu ?un collègue soit physiquement et moralement encore plus gravement atteint pour qu ?un conseil de discipline soit convoqué ?
Nous vous alertons sur le climat tendu que ces situations suscitent et souhaitons votre appui afin de rétablir une atmosphère plus sereine au sein de notre établissement.

Nous vous remercions à l ?avance pour l ?attention que vous porterez à notre demande.

Recevez dans l ?attente l ?expression de nos respectueuses salutations.

Des professeurs du collège Guy Mocquet
Avec le soutien de leurs sections syndicales Snes et SnFoLc

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61