Communiqué de presse des personnels du collège Rosa-Luxemburg d ?Aubervilliers

Aubervilliers, le 13 septembre 2012

Face à la situation financière inquiétante que connaît leur établissement, un préavis de grève avait été déposé solennellement le 28 juin en Conseil d’Administration, auprès de leur hiérarchie mais aussi du Conseil Général. Devant le manque de réponses apportées pour le jour de la rentrée par les autorités de tutelle, les personnels du collège Rosa-Luxemburg se sont mis en grève le vendredi 7 septembre et se sont rendus au Conseil Général. Une délégation de Parents et d’enseignants y a été reçue.

En effet, les 220 000 euros d ?impayés contractés par l ?EPLE sur plusieurs années et l ?absence d ?une trésorerie suffisante ne permettent pas d ?engager les dépenses nécessaires pour commencer l’année scolaire normalement : aucun crédit pour acheter du matériel ou pour financer projets, sorties et voyages pédagogiques, et même une inquiétude concernant les factures courantes.

Les comptes financiers n’ont pas été envoyés pendant cinq ans aux autorités de tutelle sans que celles-ci ne réagissent. Un audit a été enfin lancé en janvier 2012. Une procédure administrative est en cours qui devrait à terme permettre de définir les responsabilités.

En attendant l’issue de cette procédure qui pourrait durer des années, comment les personnels peuvent-ils exercer leurs missions de service public ?

Les crédits d’enseignement ayant été gelés depuis février, beaucoup de disciplines ne sont pas en mesure de mettre en ?uvre les programmes en cette rentrée (pas de machines en SEGPA, pas de quoi faire les travaux pratiques en sciences et en technologie, obligeant les enseignants à des dépenses sur leurs propres deniers...) et encore moins à offrir l’ouverture culturelle et sportive auxquelles des élèves d’Aubervilliers ont droit.

Déjà l’an dernier, des voyages ? pourtant subventionnés ? ont été annulés (le voyage sportif des élèves porteurs d’un handicap moteur / le séjour plein air organisé par l’UNSS), des commandes renvoyées chez les fournisseurs.

Cela fait des années que le collège fonctionne avec des crédits d’enseignement au rabais. Le manque structurel d’équipements à l’ouverture du collège en 1997, et le manque d ?investissements pédagogiques années après années est scandaleux dans un collège classé Education Prioritaire (ZEP, EP1, ECLAIR) et accueillant une ULIS « handicap moteur », une SEGPA et une Classe Relais. La dotation aurait-elle été insuffisante depuis le début ?

Indignés des conditions de la rentrée, les personnels se sont mobilisés.

Le vice Président à L’Education au Conseil Général de Seine-Saint-Denis, a pris plusieurs engagements écrits dont la mise au vote le 27 septembre d’une avance de trésorerie de 60 000 euros (qui devra être remboursée au CG) et la revalorisation de 8,22% de la dotation de fonctionnement 2013.

La DSDEN s’est engagée à financer l’achat des manuels manquants.

Cependant, les inquiétudes des enseignants restent entières.

D’abord concernant les délais de mise à disposition de cette avance de trésorerie qui sera voté dans quinze jours. Les commandes de matériel pédagogique ne peuvent donc pas être lancées aujourd’hui, les dates de dépôt de dossiers pour des projets pédagogiques seront dépassées. Et la clôture du compte financier 2012 impose d’arrêter toute commande courant octobre. Comment faire en attendant ? Qui oserait désormais dans ce collège engager des dépenses sans la trésorerie suffisante ?

Inquiétudes aussi sur le montant. En l’état actuel de la trésorerie, l’essentiel de l’avance de 60 000 euros ? si elle est votée par les élus du CG - risque de servir à la viabilisation et à la restauration. Que restera-t-il pour le pédagogique ?

Enfin, sur la revalorisation, chiffrée et annoncée avant même qu’ait eu lieu le « Dialogue de gestion » entre CG, établissement et DSDEN prévu le 20 septembre : elle est manifestement insuffisante pour couvrir les dépenses réelles de l’établissement. Et sera déjà mise à mal par l’augmentation du prix de l’énergie.

Face à l’absence de réponses du Rectorat à nos demandes d’audience et face aux problèmes urgents non résolus par les réponses du Conseil Général, des enseignants étaient à nouveau en grève ce Jeudi 13 Septembre 2012.

Constatant la gravité et l’urgence de la situation, l’assemblée générale a pris les décisions suivantes :
- Les personnels demandent des réponses concrètes pour tout de suite, en urgence, mais aussi pour plus tard, pour un fonctionnement normal du collège dans les années à venir.
I- ls demandent qu’une délégation puisse participer au « dialogue de gestion ».

Les actions suivantes ont été décidées :
- La rédaction d’une lettre ouverte au Ministre de l’Education
- La rédaction d’une pétition
- Un appel à rassemblement le mercredi 19 septembre à 14h30 de tous les personnels et des parents devant le ministère de l’Education Nationale.
- L’occupation nocturne du collège le jeudi 20 septembre au soir.

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61