Classes CLA : le collège Gabriel Péri d’Aubervilliers demande de meilleures conditions d’enseignement

Lettre envoyée au DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale).

Nous, les enseignants du collège Gabriel Péri d’Aubervilliers déplorons vivement les conditions d’accueil des élèves nouvellement arrivés en France.

Les effectifs en CLA qui étaient fixés à 20 élèves maximum jusqu’à présent sont passés maintenant à 22. Ces effectifs sont trop importants et ne permettent pas de dispenser un enseignement efficace et différencié. En effet, les élèves dans cette classe ont des niveaux, des âges et des besoins très différents.

Il y a un manque criant de CLA dans le département puisque ces élèves restent six, sept voire parfois huit mois chez eux avant d’être affectés et parfois très loin de leur domicile. En Décembre dernier 207 élèves nouvellement arrivés en France étaient en attente d’affectation (ce qui correspondrait à environ 10 classes d’accueil). Cette situation est illégale et scandaleuse, l’école étant sensée être obligatoire pour tous les jeunes.

Pour libérer de la place en CLA pour ces élèves, on en arrive à intégrer trop rapidement en classe ordinaire des élèves qui n’ont pas le niveau requis en langue française, et ce contre l’avis des équipes pédagogiques.

En théorie, les intégrations devraient être suivies et progressives, mais en pratique les questions d’effectifs nous contraignent de tous les côtés : pas assez de places dans les classe ordinaires, pas assez de places en CLA. L’intérêt de l’élève n’est jamais pris en compte.

Notre établissement compte 2 classes d’accueil, dont une CLANSA, où viennent des élèves de parfois 16 ans qui doivent tout apprendre. Alors 6 heures de suivi linguistique post CLA pour l’établissement pour suivre tous ces cas différents d’élèves issus de CLA, c’est largement insuffisant.

Ce manque de moyens criant et ce système rigide d’intégration conduisent les élèves à l’échec scolaire.

Nous demandons en conséquence le respect des décisions d’équipe concernant les maintiens d’élèves en CLA ou CLANSA, et nous demandons à l’Inspection académique de ne pas nous imposer 1 seul trimestre de maintien, mais jusqu’à 3 trimestres, comme c’était le cas avant.

Nous exigeons également des moyens supplémentaires :
- allègement des effectifs en CLA
- ouverture des CLA nécessaires, dont 1 sur Aubervilliers
- plus d’heures de soutien pour les ex-ENAF
- un assistant pédagogique pour la CLA (comme c’était le cas en 2007-2009)

Les enseignants du collège Gabriel Péri réunis en HIS le 15 janvier 2013

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61