Enquête des comités hygiène et sécurité académique et départemental au lycée Georges Brassens à Villeneuve le Roi le 5 février 2016

Les personnels avaient alerté une nouvelle fois les autorités la veille

SNES Créteil

Le 5 février à 9h s’est tenue l’enquête du CHSCTA et CHSCTD 94, en présence de représentants de l’administration de la région Ile de France et du conseil général du Val de Marne.

Les entretiens et les visites menées successivement au gymnase, dans les salles du collège, privées de tout système d’aération comme de toute possibilité d’ouvrir des fenêtres, dans le bâtiment du lycée, où le système de ventilation dysfonctionne également et où plusieurs marches des escaliers sont gravement endommagées, ont conclu à la légitimité des inquiétudes des personnels.

L’enquête préconise des travaux rapides pour faire cesser les situations les plus dangereuses (les marches d’escalier, l’aération du collège, les dalles amiantées dégradées) et des analyses complémentaires (notamment sur la qualité de l’air et le débit des pompes fournissant en air le lycée).

Les représentants de la région Ile de France se sont engagés à les effectuer dans les délais les plus brefs.

Les personnels, réunis en assemblée, ont décidé de reprendre le travail le lundi 8 février tout en restant vigilants sur l’application des engagements obtenus.

Les membres des CHSCTA et D 94 ont eu la confirmation du désinvestissement de la région sur le lycée et le collège depuis des années (le CD 94 finance les réparations, mais comme il s’agit d’une cité scolaire, c’est la région qui gère les travaux). Seul du rafistolage a pu être entrepris au coup par coup sans programme pluriannuel et après des demandes insistantes.

Laisser un collège, couvert d ?une "double peau" en verre (pour pallier aux nuisances sonores dues aux avions), étanche (impossibilité d ?ouvrir les fenêtres) avec un système de ventilation en panne depuis 8 ans, malgré les relances des enseignants et de la proviseure relève du scandale.!! Il est bien regrettable que nous ne puissions numériser les odeurs de moisissures qui prennent à la gorge élèves et enseignants dans certaines salles pour en témoigner !

Laisser des marches entamées au tiers dans des escaliers du lycée connaissant des flots d’élèves à chaque interclasse malgré un accident grave d’élève, malgré les multiples alertes des personnels et de leur direction est scandaleux.

Laisser des zones de colles amiantées ( suite au décollement de dalles) non recouvertes par un revêtement ou une résine de protection révèlent de l ?inadmissible.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61