Compte-rendu de l’audience FSU auprès du Rectorat et de l’ESPE

Les syndicats de la FSU ont été reçus en audience par le Rectorat et l’ESPE de Créteil ce mercredi 15 octobre. Vous pourrez lire le compte-rendu de cette audience ci-dessous. Nous avions déjà obtenu l ?abandon de l ?exigence de rédaction du mémoire pour les stagiaires inscrits en DU. Les réponses aux nombreuses nouvelles questions que nous avons posées ne sont pas satisfaisantes et il nous faut poursuivre la mobilisation.

Le SNES-FSU appelle les stagiaires à se réunir en Assemblée générale la semaine de la rentrée de novembre sur les lieux de formation à midi afin de s’organiser pour faire entendre les revendications légitimes des différentes catégories de stagiaires.

Huit représentants des différents syndicats de la FSU étaient présents, deux personnes représentaient le Rectorat et deux l ?ESPE.

Nous avons commencé par déplorer les conditions de travail et de formation difficiles des stagiaires ainsi que le fait que la réforme se met en place dans la précipitation avec des différences importantes entre académies. Pour la FSU, enseigner est un métier qui s ?apprend et nous revendiquons une année de stage à tiers temps devant élèves.

En ce qui concerne les salaires, très faibles pour l ?échelon 1 et avec des retards de versement, nous avons revendiqué que tous les salaires soient placés à l ?échelon 3 et avons alerté sur l ?urgence de la situation afin que les versements se fassent sans retard. Nous avons signalé que certains stagiaires s ?étaient vu refuser l ?aide au logement sous prétexte qu ?ils sont étudiants.

Pour les stagiaires à temps plein, nous avons déploré le fait qu ?ils ne bénéficient pas d ?un allégement de service devant élèves pour pouvoir bénéficier d ?une véritable formation. En ce qui concerne les frais de déplacement pour se rendre aux quelques journées de formation du PAF, nous avons exigé que soient adressées des convocations stipulant que les frais de déplacements sont pris en charge. En ce qui concerne les lauréats de l ?interne et du réservé à temps plein, ils seront titularisés selon les règles fixées par l ?arrêté du 22 août 2014 et le nouveau référentiel de compétences et donc un avis formulé par la directrice de l ?ESPE, alors qu ?ils ne sont pas inscrits à l ?ESPE ! Il nous a été répondu que pour ces stagiaires, ce qui sera pris en compte pour la titularisation sera formulé via une délégation d ?avis.

Pour les stagiaires à mi-temps en classe et devant valider le M2, nous avons tout d ?abord revendiqué un allègement de la charge de travail pour valider le M2, notamment par un allègement des évaluations. En effet, la charge de travail engendrée par le double statut d ?étudiant et d ?enseignant à mi-temps devant élèves est très lourde. La représentante de l ?ESPE nous a répondu que toutes les UE et les semestres sont compensables, sauf trois UE pour lesquels s ?appliquent une note plancher : l ?anglais (minimum 10 de moyenne), le stage (8) et le tronc commun (8). Afin de ne pas ajouter des travaux, ceux rédigés pour le master pourront être utilisés pour valider des compétences en vue de la titularisation. Il existe 20 parcours de master du 2nd degré mais tous les stagiaires sont soumis à la même grille de titularisation qui s ?appuie sur le référentiel des compétences professionnelles. Chaque stagiaire doit remplir son portfolio incluant obligatoirement :

- Une analyse de visite (à ne pas confondre avec le rapport de visite du formateur, que celui-ci fournira au seul stagiaire, libre à ce dernier de l ?intégrer dans son portfolio),

- Un travail sur le tronc commun,

- Une évaluation d ?élèves analysée.

Le tuteur-ESPE rédigera un avis pour la titularisation ; seuls le cas des stagiaires pour lesquels cet avis ne sera pas positif verront leurs dossiers étudiés lors d ?une commission préparant la formulation de l ?avis de la directrice de l ?ESPE.

Les stagiaires affectés à Créteil mais qui ne sont pas inscrits dans une ESPE de Créteil ne seront pas du tout suivis par l ?ESPE et le Rectorat n ?a pas encore de réponse à leur apporter.

Nous avons souligné l ?urgence d ?aide à la préparation des cours et de la formation professionnalisante en début d ?année scolaire.

Pour les stagiaires à mi-temps devant élèves et déjà titulaires ou dispensés du M2, la FSU a revendiqué la mise en place d ?une formation véritablement adaptée aux besoins des différents stagiaires et que ceux-ci ne soient pas inscrits en Diplôme universitaire (car étant déjà titulaires ou dispensés du diplôme requis) mais en Attestation d ?Etudes universitaires. En réaction à la réduction de 6h du suivi individualisé et au manque de postes de formateurs, nous avons revendiqué que tous les moyens nécessaires soient mis en ?uvre pour assurer un suivi des stagiaires. Nous avons obtenu confirmation qu ?un avis positif de la directrice de l ?ESPE à la titularisation donnerait automatiquement lieu à validation en bloc du DU. Dans le 2nd degré, la validation du DU ne donnera lieu à aucune note chiffrée ni évaluation par UE ni par semestre, mais à une évaluation formative par contrôle continu et rédaction d ?écrits réflexifs sur la pratique professionnelle (nous avions déjà obtenu l ?abandon de l ?exigence de rédaction du mémoire). Nous avons revendiqué une harmonisation de ces modalités pour les stagiaires du 1er degré par rapport à ceux du 2nd degré. Les maquettes seront officiellement validées le 9 décembre, la situation peut donc encore évoluer.

Concernant les inspections, on a commencé par nous dire que « tous les stagiaires seront systématiquement inspectés » pour finir par expliquer que dans plusieurs disciplines suivantes (anglais, lettres et mathématiques), seuls les stagiaires pouvant rencontrer des difficultés seront inspectés. La pratique récurrente en EPS d ?attribuer une nouvelle note pédagogique suite à l ?inspection lors de l ?année de stage devrait cesser en vue d ?une harmonisation avec les autres disciplines.

A notre demande que les stagiaires bénéficient de davantage de transparence, le Rectorat et l ?ESPE se sont engagés à clarifier leurs attentes vis-à-vis des stagiaires en vue de la titularisation.

La nouvelle Indemnité forfaitaire de formation sera versée automatiquement aux stagiaires pouvant y prétendre, de manière intégrée à la paye, à partir de novembre.

Enfin, les dates des élections de représentants des usagers au Conseil d ?école de l ?ESPE ne sont toujours pas connues.

Malgré la mobilisation des stagiaires et l ?appui des syndicats de la FSU, cette audience n ?a pas permis d ?obtenir des réponses satisfaisantes. Il faut continuer à se mobiliser pour que soient prises en compte les conditions très dégradées de travail et de formation et obtenir la mise en place d ?une année de stage permettant de se former correctement à son métier.

Ensemble, poursuivons la mobilisation ! Participez aux Assemblées générales qui auront lieu dans les lieux de formation début novembre, téléchargez les tracts du SNES et de la FSU ci-dessous !

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61