Infos brèves stagiaires n°11

du 16 mai 2012

Edito : Le changement, c’est maintenant ?

Si nous sommes satisfaits du départ d’un président que nous avions appelé à battre, nous pensons que nous avons besoin, sans attendre, d’une rupture dans la politique éducative du pays. C’est pour cela que le SNES-FSU s’apprête à défendre auprès de François Hollande et de son ministre un plan d’urgence pour la rentrée prochaine.

Les conditions des futurs stagiaires sont une priorité et nous exigeons dans un premier temps une forte diminution du service en responsabilité devant élèves sans laquelle aucune véritable formation n’est possible, faute du temps nécessaire. Nous n’oublions pas non plus les futurs néotitulaires, pour lesquels nous demandons des dispositifs de décharge permettant d’assister à des sessions de formation, une formation réduite à la portion congrue durant leur année d’entrée dans le métier.

Pour imposer ces mesures immédiates, et plus largement l’ensemble de nos revendications, il est nécessaire qu’elles soient portées et soutenues par le plus grand nombre de collègues possible. Ainsi, si Vincent Peillon, chargé des questions d’éducation pour François Hollande, s’est engagé à abroger le décret sur les nouvelles modalités d’évaluation des enseignants signé au tout dernier moment par Luc Chatel, répondant en cela à l’avance à une des demandes de notre plan d’urgence, ce n’est pas sans lien avec la lutte menée jusqu’au bout contre la réforme de l’évaluation dont le SNES-FSU a été le fer de lance. Etre syndiqué au SNES-FSU, c’est faire partie d’une organisation majoritaire, capable de mobiliser largement pour défendre les intérêts de la profession et faire entendre ses propositions. Etre syndiqué au SNES-FSU, c’est aussi faire partie d’une organisation dont les militants sont présents sur le terrain pour vous soutenir et vous aider au quotidien, par exemple en cette période d’inspections où nous serons là pour accompagner et conseiller ceux et celles d’entre vous qui devront passer par un entretien devant le jury d’Examen de Qualification Professionnel avant que l’administration ne statue sur leur titularisation. C’est pourquoi nous vous incitons à rejoindre le SNES-FSU, ou, si c’est déjà fait, à renouveler votre adhésion à la rentrée prochaine.

Renforcer le SNES, c’est maintenant ! Car, que ce soit pour la fin de votre année de stage, ou pour la suite de votre carrière, vous avez besoin du SNES, et le SNES a besoin de vous !

Articles :

Les militants du secteur Entrée dans le métier du SNES-FSU Créteil

Documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61