Préparation de la rentrée : où en est-on ?

Le rectorat prévoit 5233 élèves supplémentaires à la prochaine rentrée pour 398 ETP.
200 sont absorbés par les collèges , notamment par les REP+.
Les 133 ETP affectés en lycée sont nettement insuffisants pour accueillir les 3200 élèves supplémentaires.

Le rectorat prévoit 5233 élèves supplémentaires à la prochaine rentrée pour 398 ETP. 200 sont absorbés par les collèges , notamment par les REP+.

Les 133 ETP affectés en heures d’enseignement lycée sont nettement insuffisants pour accueillir les 3200 élèves supplémentaires. Pour permettre la mise en place des REP+ de l ?académie, les effectifs par classe seront augmentés dans les autres collèges et dans les lycées.

Des augmentations d ?effectifs en lycée mais des postes supprimés !

En lycée, ces heures d’enseignements en plus se traduisent par 252 créations de supports de postes et 66 suppressions de postes, mais des suppressions de postes sont à attendre puisque 101 postes sont bloqués, c’est à dire susceptibles d’être supprimés si le titulaire qui est dessus par par mutation ou pour départ à la retraite.

En lycée on est passé de 96100 lycéens à la rentrée 2011 à 100947 lycéens à la rentrée 2014, soit près de 5000 élèves de plus avec 677 supports postes en moins ... si vous ne compreniez pas pourquoi il est difficile d’avoir une mutation en lycée ... et pourquoi il y a moins de titulaires .....

SNES Créteil

Stratégie :

La stratégie du rectorat va rester identique à celle de l ?an dernier : création de classes au dernier moment en juillet pour charger au maximum les classes.
Le manque de titulaire dans le second degré est le handicap de notre académie qui subit de plein fouet les déficits de recrutement aux concours ? Entre 2011 et 2014 l ?académie a perdu 511 emploi de titulaires (agrégés certifiés, CPE , co-psy PLP), alors que les effectifs à scolariser n ?ont cessé d ?augmenter. La précarité ne cesse d ?augmenter : + 411 contractuels sur la même période.

L ?académie de Créteil, qui est une académie où l’urgence sociale et éducative est grande, doit bénéficier d ?emplois stables de titulaires pour faire progresser la réussite des élèves.

Des disciplines en voie d’extinction

Chaque fois qu’il le peut le rectorat ferme des postes en lettres classiques et allemand .... on est loin du barrouf médiatique sur la priorité données aux langues !

17 postes bloqués en lettre classiques dans les lycées
on attend les chiffres pour les collèges

9 postes bloqués + 2 postes supprimés en allemand dans les lycées
on attends les chiffres dans les collèges

Le SNES -FSU demande

un plan pluri-annuel pour augmenter le nombre de titulaires sur poste dans l ?académie et pour résorber les emplois précaires par la titularisation. Nous ne sommes pas dans une concurrence avec d’autres communes ou territoires ruraux ou urbains mais comment oublier que le coût d ?un élève dans le 2nd degré est de 47 % plus élevé à Paris que dans l ?académie de Créteil (cour des comptes 2012) ?

Qu ?en est-il réellement de la création des 60 000 postes de la loi de refondation de l ?Ecole ? Pour le second degré le SNES fera un bilan national de la création d ?emploi stable de titulaire sur poste.

Un article pour connaître les nouveautés de la rentrée 2015 en lycée : ici

Un article, pour connaître les nouveautés de la rentrée 2015 en collège : ici

SNES Créteil

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61