Comission Administrative Paritaire Académique des CPE

CAPA de révision de notation CPE 2016, suite et fin

Tenue le 29 septembre 2016

Vous trouverez ci-dessous notre déclaration préliminaire :

Cette commission paritaire est la première de l ?année scolaire 2016-2017 bien que traitant de l’année précédente, est l’occasion d’un premier et douloureux constat de rentrée. Plus d’élèves, sans augmentation des moyens en conséquence, plus souvent hors la classe du fait de la réforme et dans un contexte d’exigence de sécurité qui pèse majoritairement sur une minorité de personnels laissent présager d’une usure précoce des personnels d’éducation.
Parallèlement, le vivier trop réduit des TZR ne permet déjà plus de faire face aux besoins de remplacement de la catégorie et que près de 80 contractuels étaient déjà recrutés au 9 septembre. En outre, ce n’est pas la publication tardive et incomplète des textes sur la démocratie lycéenne à quelques jours des élections qui vont simplifier la vie des collègues ! Alors que nous apprenons avec satisfaction la création de 250 emplois de CPE au budget 2017, il importera que Créteil reçoive sa juste part de créations de poste, sans oublis ni prétendues « réductions de surnombre ».

La notation administrative des CPE, et sa possible contestation, est aussi l’occasion d’éclairer a contrario le projet d’évaluation des personnels tel qu’il est envisagé dans le cadre du PPCR. Assurément, la fin des progressions inégalitaires d’échelon, une évaluation partagée avec les IPR auraient pu nous séduire. Mais il y manque l’essentiel, notre revendication d’une évaluation par l’inspection comme les collègues enseignants n’a de sens que dans le cadre d’une inspection issue du corps des CPE, comme elle l’est pour les disciplines !
Si les rythmes de progression sont lissés, il reste tout de même des étapes où l’évaluation serait déterminante, sous une forme néo-managériale laissant peu de place à l’expertise du métier et sans que les critères en soit encore définis ! Comment le bilan professionnel pourait-il à la fois discriminer les collègues et servir de base à leur accompagnement ?
Enfin, cette évolution majeure amènerait à repenser la place des commissions paritaires et des élus du personnel. L’égalité de traitement des fonctionnaires ne saurait se concevoir si un quelconque aspect de cette évaluation était soustrait à leur champ d’intervention ...

Concernant cette CAPA de contestation de notes, nous remercions les services d ?avoir fait le nécessaire pour que ces documents soient consultables dans les temps et de manière lisible. Nous restons surpris de certaines propositions de notes et souhaiterons en séance quelques éclaircissements sur les procédures d’harmonisation, particulièrement pour les stagiaires les plus expérimentés.

Les échanges qui ont suivis avec l’administration, au cours de laquelle celle-ci s’est évertuée à demontrer le bien-fondé de "l’exercice de l’entretien professionnel" nous a conduit à réaffirmer que, dans le contexte actuel, notre analyse conduisait effectivement à le considérer comme un "exercice" et rien d’autre ...

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61