Déclaration CPE pour la CAPA d’affectation 2014

La CAPA d’affectation des CPE s’est tenue le jeudi 12 mars. Les Révisions d’Affectation se tiendront le vendredi 20 mars. En cas de demande envoyées à la DPE, n’oubliez pas de nous l’adresser en double !


Déclaration des SNES-FSU et SNUEP-FSU pour la CAPA d’Affectation des CPE du jeudi 12 juin 2015

[??] En effet, les 190 collègues qui participent à cette phase de mouvement intra-académique, et parmi eux une majorité de néo-titulaires dont près d ?un tiers nous rejoint contre ses v ?ux, le font dans un cadre contraint. Ce cadre aurait dû être plus favorable que les années précédentes : des créations de postes, des créations d ?établissement, une augmentation du nombre de CPE, On voit même reparaître, avec satisfaction, des TZR CPE ! C ?était compter sans la contrainte macabre de l ?austérité budgétaire, en dépit des besoins. Des neufs postes attribués à l ?académie, sept seulement, et trois à terme seulement ont été implantés en établissement parce qu ?il fallait financer des « surnombres », peut-être négligé budgétairement mais indispensables dans les faits. On en arrive à ce que les quelques créations de postes pèsent bien peu au regard de l ?augmentation du nombre d ?élèves alors que l ?augmentation du nombre de lauréats aux concours vous donnait les moyens d ?y faire face ! Pour les CPE, les conditions de travail pour l ?année 2014-2015 seront plus rudes que pour la précédente, et sans espoir de revalorisation salariale d ?ici 2017, au moins ! Dans le même temps, des postes d’AED sont supprimés en lycée.
Le phénomène est encore amplifié pour les futurs stagiaires. Rentrée bénie qui les voit si nombreux, effet de l ?élargissement des concours si attendus ! Les voici revenus pour beaucoup à des horaires plus décents, à défaut d ?être satisfaisants ! Mais les voici affectés dans des conditions contraires à vos propres engagements, pourtant globalement tenus ces trois dernières années.
Voici donc des stagiaires à répétition, deux ans de suite sur les mêmes postes bloqués ! Bien pire, des stagiaires affectés seuls dans leur établissement ! Des stagiaires à mi-temps contraints d ?assumer la charge de travail d ?un poste à plein temps bloqués pour les recevoir. Comment pouvez-vous penser que ces dernières conditions n ?aient pas un effet effroyable sur les conditions d ?apprentissage de ces futurs collègues ? Le SNES-FSU sera particulièrement vigilant à ce que les stagiaires ainsi affectés n ?aient pas à payer le prix de décisions si contraires à leur intérêt, et plus largement vis à vis des conditions de travail offerte par notre« académie-école » aux CPE.
Tout en remerciant les personnels du rectorat pour l ?attention portée à nos questions, parfois répétées, nous considérons que celles-ci était la condition de la préparation minutieuse de cette CAPA qui nous parait la seule manière responsable de procéder. Si l ?on ne s ?interroge pas sur la nature et la réalité des postes disponibles, tous les calculs qui en découlent perdent leur valeur. A ce titre, il est regrettable de voir qu ?un bon quart des postes indiqués vacants lorsque les collègues saisissaient leurs v ?ux se sont ensuite avérés bloqués. Nous entendons bien qu ?à la marge, ce soit inévitable mais quantitativement, c ?est trop ! Plus lourd encore de conséquence et même incompréhensible est le choix de bonifier certains v ?ux établissement pour ensuite les bloquer. Des collègues ayant ainsi 521, 528 voire 535 points sur des établissements volontairement et explicitement demandés se retrouvent à partir en extension. Quelle est la logique à l ??uvre ?

Conclusion : après trois heures de séances, l’intervention des commissaires paritaires du SNES-FSU (9 sur les 13 représentants syndicaux présents) a permis de débloquer l’un des postes ECLAIR pour un collègue qui, sinon, partait en extension. De manière globale, c’est 15 projets de mutation qui ont pu être améliorés à l’initiative du SNES.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61