Mobilité forcée en STMS : compte-rendu de la réunion du rectorat

Le rectorat a à nouveau réuni les collègues de STMS et de biologie le jeudi 10 octobre pour leur exposer les possibilités de mobilité. Le SNES avait participé à la précédente réunion (17 avril 2013). Mais le rectorat s ?est bien gardé de nous informer de la date de cette nouvelle réunion et l’ayant appris la veille, nous n ?avons pu nous organiser pour y participer.

Quatorze établissements seraient concernés par « la diminution du nombre de sections qui modifie pour la rentrée 2014 le nombre de postes d ?enseignants et de BCG », comprenez « par les suppressions de postes » !
Il s’agit de Gutenberg Créteil, Louise Michel Champigny, Delacroix Drancy, Blaise Pascal Villemomble, Darius Milhaud Le Kremlin Bicêtre, Charles de Gaulle Longperrier, Marcel Cachin St Ouen, Hélène Boucher Tremblay, Lucie Aubrac Pantin, L ?Arche Guédon Torcy, Uruguay-France Avon, Jehan de Chelles, Jean Moulin Le Blanc Mesnil et Arago Villeneuve St Georges.

Le rectorat l ?an dernier parlait de 30 suppressions sur deux ans. On peut donc envisager 25 suppressions environ pour l ?année scolaire 2014 !

Les propositions de mobilité, on les connaît. Pour l ?essentiel, ce sera pour les collègues l ?obligation d ?aller enseigner en LP Bac professionnel ASSP. Le dernier mouvement académique a permis d’éviter que les collègues TZR aillent enseigner en bac pro cette année. La mobilisation des collègues avec le SNES n ?y a pas été pour rien. Mais qu’en sera-t-il à la rentrée prochaine ?

Nous maintenons notre position : les collègues de STMS et de biologie ne doivent pas être affectés en lycée professionnel. Il y a d ?autres solutions qui relèvent de la politique académique et/ou régionale :

  • Augmenter le flux d ?élèves en première ST2S avec une information pertinente en direction des élèves de troisième différenciant de manière précise et honnête les débouchés du bac professionnel et du bac ST2S
  • Mettre en place des passerelles institutionnelles pour permettre aux élèves de bac pro, ayant un projet de poursuite d ?études paramédicales et sociales aux niveaux III et II, d ?accéder à la série ST2S
  • Abonder de trois heures par classe toutes les DHG d ?établissement accueillant une série ST2S afin de mieux préparer les élèves de terminale aux concours para-médicaux et sociaux et faire vivre les partenariats avec les instituts de formation sanitaires et sociaux
  • Revenir sur la réforme du lycée avec le retour à un enseignement d ?exploration de 3 heures en seconde en STSS et en biologie, à des dédoublements cadrés nationalement en première et terminale.

Le SNES Créteil interviendra dans ce sens lors du prochain CTA et prendra toutes les initiatives pour empêcher l ?hécatombe que vont subir les enseignants de la série ST2S.

Dans l ?immédiat nous vous invitons à signer la pétition STI car cette mobilité forcée remet bien en cause aussi l ?identité et la qualification professionnelle de professeurs de STMS et de biologie enseignant en ST2S.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61