11/02/2015accueil > le métier > lycée

Les lycées n’acceptent pas de fonctionner avec plus d’élèves et moins de moyens

Des CA qui ont heureusement eu lieu parfois, ont émanés des motions, des demandes d’audience au rectorat afin de pouvoir faire remonter des demandes, d’argumenter les besoins ( si cela était bien nécessaire ...)

Une façon de détourner des prises de position des personnels et des parents est de faire en sorte qu’il n’y ait plus de conseil d ?administration pour plancher sur la préparation de la rentrée. Des chefs d’établissement collaborent à ces pratiques anti-démocratiques.

Nous constatons que les montées d’effectifs ne sont pas accompagnées des besoins nécessaires.

Les premières A en pâtir sont les options (théatre, latin, grec, dispositifs science po, EPS optionnel ...), tout ceci étant jugé apparemment superflu.

Les classes sont à 35 sauf dans quelques lycées où les secondes sont plafonnées à 30 pour que les élèves retrouvent dès la première des classes à 35, rentabilité oblige !

La réforme du lycée continue ses dégâts, et l’enveloppe limitée destinée aux dédoublements, contribue à déchirer les équipes, à établir une hiérarchie entre la discipline pour laquelle le dédoublement serait plus justifié que pour l’autre ...

La rentrée se prépare en appliquant des textes qui ne sont pas encore sortis pour les IMP.
et on fait semblant de penser que l’esprit du 11 janvier nécessiterait la mise en place d’Education morale et civique alors qu’aucun texte n’est sorti et que les moyens ne sont pas donnés dans les DHG.

Envoyez vos motions, demandes d’audience à lycee@creteil.snes.edu

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61