Mobilisation au collège Camus du Plessis-Trévise

Pour réagir aux chiffres de la DHG, une journée "collège mort" était
organisée au collège Camus (Le Plessis-Trévise)
par les personnels enseignants et de vie scolaire et la FCPE.
Sur les 792, seule une dizaine d’élèves a été envoyée par les familles. Le soutien de ces dernières apparaît donc comme massif car elles n’ont pas tenue compte de l’information diffusée par le chef d’établissement la veille assurant que ce mouvement n’était le fait que de "quelques personnels et parents FCPE" et que "le collège sera ouvert". Aucun cours n’a pu avoir lieu.
Le matin, les personnels et parents FCPE se sont relayé devant
l’établissement, assistant au bal joyeux des policiers municipaux,
nationaux, des RG et des équipes mobiles du rectorat.
Le midi, une Assemblée Générale s’est tenue regroupant une quarantaine de membres, personnels de l’établissement. L’après-midi, des travaux ont permis de dessiner les contours de la suite de la mobilisation, de contacter les médias*, et de rédiger une lettre à destination des parents les invitant à nous rencontrer lors d’une réunion publique le vendredi 30 mars. Une pétition a été élaborée. Elle demande l’ouverture d’une huitième quatrième et la présence d’une infirmière et d’une assistante sociale répondant aux besoins des élèves. Elle a recueilli à ce jour 350 signatures de parents.

La réunion publique est organisée à l’espace Paul Valéry du Plessis-Trévise le vendredi 30 mars à 19 heures, le chef d’établissement ayant refusé la tenue de celle-ci dans les locaux du collège.

]

*
http://www.humanite.fr/fil-rouge/le...

http://www.leparisien.fr/espace-pre...

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 08.11.11.03.83 ou 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61