Démarches et action au lycée d’Arsonval (Saint-Maur)

1 Tout commence par une nouvelle transmise presque par hasard : un collègue contractuel qui fait un service complet sur deux établissements s’étonne devant nous de ne toucher pour son premier mois de travail que 700 euros, le S3 averti découvre le pot aux roses ; d’une part il n’est payé que pour son service au lycée, les heures au collège Noccard sont oubliées, de l’autre ses diplômes ne sont pas reconnus. Les interlocuteurs des camarades disent qu’ils vont régler le problème. On est au début de novembre

2 Fin du mois toujours rien, les collègues commencent à se monter et donnent une semaine au rectorat pour régler le problème. Le proviseur, sensible à la mobilisation, intervient ; on annonce un règlement mais d’abord, comme on l’avait dit au camarades du secteur non-titulaires du S3, sous forme d’une avance faite par la MGEN . Il apparaît que le rectorat n’a même plus les moyens de corriger ses propres erreurs.

3 Une semaine après il y a encore tergiversation ; les collègues décident alors de ne pas prendre leurs élèves vendredi 5 à 10 heures et se rendent massivement devant le bureau du proviseur auquel ils font part de leur colère, message, nous répond-on transmis, et ensuite communiqué aux parents par nos soins. Les cours reprennent normalement à 11heures
A ce jour le collègue n’a encore rien reçu de ce qui lui a été promis.

le S1 du lycée d’Arsonval

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61