Préavis de grève du collège Courbet Pierrefitte mardi 25 septembre

Nous vous écrivons afin de solliciter votre venue au collège. En effet, les dysfonctionnements ont été nombreux depuis cette rentrée et il a régné, entre les murs, une impression de chaos. Ce courrier fait suite aux actions menées l’an passé, où nous vous avions expliqué, à de multiples reprises, tous les problèmes de notre établissement.
Voici donc une liste non exhaustive des dysfonctionnements, auxquels nous avons du faire face depuis la rentrée de septembre :
- Difficultés pour pourvoir un poste et demi au CDI et un BMP 6h en Lettres modernes
- Il manque des manuels scolaires et un flou s’est instauré autour des commandes. Pour des troisièmes ayant le brevet des collèges à la fin de l’année, ce sont les livres de mathématiques, d’anglais et d’histoire qui sont manquants. Le nouveau gestionnaire aurait même parlé de renvoyer les manuels de physique pour pouvoir en commander en anglais, car il n ?y a plus d ?argent.
- Les travaux annoncés par le Conseil Général pour les grandes vacances, ne sont pas ceux qui ont été effectués réellement : au deuxième étage, seul le sol du hall et les plafonds des salles ont été refaits. Qu’en est-il des murs ? Du sol des salles ?...
- La principale source de chaos a cependant été la constitution des emplois du temps. « Les emplois du temps sont excellents » nous a-t-on annoncé lors de la pré-rentrée. Quelle ne fut pas notre surprise et notre inquiétude en voyant que les horaires légaux par discipline n’avaient pas été respectés, que les PPRE de français et de maths en sixième avaient été oubliés, que des professeurs étaient censés assurer des heures de vie de classe avec des classes qu ?ils n ?avaient même pas, que le latin n’avait pas été aligné pour les classes de quatrième, que les élèves de grec avaient été mis dans une classe où faire du grec était tout simplement impossible ?? Les oublis et
erreurs ont été si nombreux qu’il y a eu quatre versions d’emploi du temps pour les professeurs et trois versions pour les élèves...
- Tout ceci sans parler de la confusion permanente dans laquelle notre direction nous a entretenu pendant la première semaine. Depuis son arrivée dans le collège, Mme la principale affirme qu ?elle va aligner les options afin de ne pas faire de classes de niveau mais, dans les faits, elle a voulu maintenir des alignements inutiles, puisque les élèves demeurent inscrits dans les mêmes classes. Des réunions avaient permis en fin d’année de fixer des plannings (de rotation pour les salles de science par exemple), des fiches de voeux avaient été rédigées par chaque professeur, tout ceci en vain, puisqu’il nous a été annoncé que tout ceci avait été perdu...
Cette refonte permanente des emplois du temps a eu des conséquences néfastes sur les élèves et sur les personnels. Par exemple, comment intégrer en sixième un collège dans de bonnes conditions quand l’emploi du temps qui vous est distribué le mercredi est incompatible avec ceux distribués aux autres niveaux le jeudi ? Tant et si bien que cette confusion a ressurgi le vendredi sur la Vie Scolaire, qui a été surchargée et qui s ?est retrouvée contrainte d’appeler des parents d’élèves de sixième pour leur annoncer que leur enfant finissait à midi au lieu de 16h30... Quel début pour un collégien nouveau !
Cette confusion a aussi ressurgi sur les enseignants, qui se sont retrouvés avec deux classes devant leur salle à la même heure.
Dans ce qui doit être l ?avant dernière version des emplois du temps (?), de nombreux problèmes ne sont pas réglés : de nombreux collègues ont une, voire deux journées de 8h de cours, les élèves ont de très nombreuses heures de permanence (3h à la suite en 4ème pour des élèves désirant seulement faire du latin), des blocs de 2h ont
été créés dans des matières sans aucune pertinence pédagogique (les élèves de CHAM ont par exemple 4h de musique de suite)...
La dernière mouture n’apparaît pas non plus comme réjouissante et nous exigeons une aide de votre part pour que les emplois du temps soient entièrement refaits dans le respect des voeux des enseignants et du rythme scolaire des enfants.
- Enfin, une autre source majeure du chaos régnant au collège Courbet réside dans les problèmes persistants et non résolus de communication avec notre direction. ? ce niveau, tout le personnel est touché.
Ainsi des pressions ont été exercées sur les nouveaux collègues néo-titulaires pour qu ?ils acceptent d ?être professeurs principaux alors qu ?ils ne souhaitaient pas l ?être et l ?avaient clairement indiqué. Lorsque ceux-ci ont demandé à être reçus accompagnés d ?un représentant syndical, Mme la principale leur a crié : « Je vous avais dit de ne pas venir accompagnés ».
Ce mode de communication agressif, que nous vous avons déjà signalé, a aussi été dirigé vers d’autres collègues, qui se sont fait réprimander voire crier dessus lorsqu ?ils sont venus signaler des
dysfonctionnements dont ils n ?étaient en aucun cas responsables.
- Les personnels non-enseignants ont aussi été victimes de ce climat particulièrement hostile. En effet, le nouvel intendant, s’est montré particulièrement désagréable et brutal avec de nombreux agents, reprochant à l’une de ne pas lui ouvrir le portail, à un autre d’attendre pendant 5 minutes un enseignant qui sollicitait son aide, à une dernière de ne pas lui faire le café...
- De même, les réunions de pré-rentrée avec les parents ont aussi été tendues : ces derniers, s ?inquiétant des conditions de la rentrée ou de problèmes de climat scolaire, se sont vus répondre par la chef d ?établissement que « si on devait exclure tous les élèves perturbateurs, on viderait le collège ».
- Enfin, la chef d’établissement est même allé jusqu’à interdire au nouveau proviseur adjoint, de recevoir les enseignants dans son bureau. Ce qui est contradictoire avec le contenu des dernières audiences que nous avons eues avec vous : nous vous avions rappelé la nécessité de pouvoir traiter des problèmes avec le principal adjoint.

Ces raisons nous amènent à vous rappeler l ?engagement pris par vos services au cours de la dernière audience de juin 2012 : venir dans nos locaux pour trouver des solutions positives à tous ces dysfonctionnements. Si cette réunion n ?a pas lieu d ?ici le mardi 25 septembre, un préavis de grève a été déposé pour le même jour.

Veuillez être assuré, M. l ?inspecteur de notre attachement indéfectible au service public de l ??ducation nationale.

Les enseignants du Collège Courbet

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61