Jeudi 12 mars : grève au collège Victor Hugo d’Aulnay-sous-Bois pour une médiation nécessaire à la préparation de la rentrée 2015

Suite à leur conflit avec le principal du collège concernant la DHG, les enseignants du collège Victor Hugo d’Aulnay-sous-Bois se sont mis en grève le jeudi 12 mars 2015 (80%), ils ont rédigé une lettre à l’attention de la DSDEN que vous trouverez ci-dessous.

Objet : demande de mise en place d ?un dispositif de médiation.

Monsieur l ?Inspecteur d ?Académie,

Nous tenons à vous informer de dysfonctionnements importants au collège Victor-Hugo concernant la répartition de la dotation horaire globale par notre chef d’établissement, qui a pris ses fonctions en septembre 2014.

Deux commissions permanentes ont eu lieu début février. Ces commissions visaient à construire un TRMD qui prenne en compte les projets des années précédentes et qui intègre les propositions de l ?équipe enseignante et des parents. Lors de ces réunions, notre principal a présenté son projet de classe bi-langues à partir de la 6ème et sa mise en place dans la répartition horaire. Si nous avons trouvé intéressante l ?idée d ?ouvrir le choix des langues, nous avons également fait part de notre inquiétude sur le nombre d ?heures mobilisées à cet effet. Il impliquerait en effet l ?abandon des différents projets existants et validés par l ?équipe enseignante. Or ces derniers ont été pensés sur le long terme, et les interrompre au profit d ?une orientation résolument différente pose un problème de cohérence. De plus, les abandonner en cours de réalisation reviendrait à perdre les bénéfices des moyens d ?ores et déjà mis en ?uvre. Au terme de longs débats, la seconde commission permanente a permis d ?aboutir à un compromis qui ménage une place aux projets engagés comme à ceux envisagés par le Principal.
En fin de semaine dernière, nous découvrons un TRMD qui ne tient pas compte de nos remarques, revient sur les compromis de la seconde commission permanente et contredit les projets que nous portons. Le Principal allègue pour cela l ?absence de représentativité des élus qui, selon ses propos, parleraient en leur nom propre. Nous ne pouvons accepter de telles remarques qui empêchent toute discussion constructive. Nous trouvons particulièrement inapproprié que le premier représentant de l ?Etat au collège remette en cause la légitimité des représentants dûment élus en début d ?année scolaire, selon les modalités prévues par les textes.
L ?organisation du processus de concertation nous pose problème. Les tableaux sont donnés la veille des commissions permanentes, ce qui empêche toute préparation sérieuse ; les répartitions définies en commission permanente sont ensuite remodifiées unilatéralement par le principal. Seule la menace d ?une grève nous a permis d ?obtenir la réunion d ?un conseil pédagogique élargi, jeudi 5 mars, qui n ?a malheureusement pas pu aboutir à la construction d ?un TRMD de compromis comme nous l ?espérions.

Malgré les désaccords patents lors de cette rencontre, le Principal a spécifié ce lundi 9 mars aux représentants des parents d ?élèves que la majorité des professeurs soutenait son projet. Nous nous sommes de ce fait retrouvés dans la situation très déplaisante de devoir démentir ses propos.

Cette situation de blocage a déclenché la grève de ce jeudi 12 mars (avec 78,4% de professeurs mobilisés). Seule l ?annonce de cette grève nous a permis d ?obtenir le tableau de la remontée des postes et la dernière version de la répartition des moyens (maintes fois réclamés auparavant), alors même que la remontée s ?effectue ce vendredi. Créations et suppressions de postes n ?ont par ailleurs pas été discutées au CA car le Principal l ?a reporté au 16 avril.

Afin de sortir d ?une situation de conflit dommageable, nous sollicitons de votre part un dispositif de médiation. Un tel dispositif, nous l ?espérons, permettra de repartir sur de bonnes bases afin de construire la réussite de tous nos élèves.
Dans l ?attente d ?une réponse de votre part, nous vous prions bien vouloir agréer, Monsieur l ?Inspecteur d ?Académie, l ?expression de notre plus haute considération,

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61