Communiqué SNES-FSU 93 sur la visite du Président de la République et de la Ministre de l’Education Nationale au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois

Le Président de la République François Hollande et la nouvelle Ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem seront demain matin, à partir de 10h, au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois. Vous trouverez ci-dessous le communiqué SNES-FSU 93 rédigé à l’occasion de cette visite.

"Le SNES-FSU 93 a pris connaissance ce jour de la venue le mardi 2 septembre au matin du Président de la République au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois.

A cette occasion, le SNES-FSU 93 tient à rappeler les conditions difficiles et dégradées d’enseignement dans le 2nd degré du département. Entre 2007 et 2012, les moyens n’ont cessé de diminuer alors que les collèges connaissaient une hausse démographique importante et régulière du nombre d’élèves. Depuis 2012, des créations de postes ont eu lieu mais n’ont pas suffi à rattraper le retard pris les années précédentes : les seuils historiques du 93 (25 élèves/classe dans les collèges non-classés, 24 en ZEP, 23 en sensible) ne sont plus tenus. Cette crise atteint maintenant le lycée où 18 secondes ont été ouvertes en catastrophe en juin et où une centaine d’élèves n’ont toujours pas de place à ce jour.

D’autre part, le SNES-FSU 93 tient à rappeler que le département subit de plein fouet la crise de recrutement de notre profession. C’est dans le 93 que les postes non-pourvus se retrouvent (par exemple, 90 professeurs de mathématiques sont manquants). Le département est aujourd’hui le territoire où on embauche le plus de non-titulaires, alors que nos élèves, souvent en grande difficulté, ont besoin de personnels stables et formés.

C’est pour cela que le SNES-FSU 93, syndicat majoritaire, continue à revendiquer un plan de développement de l’éducation dans notre département, pour faire face à la réalité des besoins.

Enfin, le SNES-FSU 93 regrette que le Président de la République, par cette visite, ait fait le choix de soutenir les Partenariats Public-Privé, choisis par le Conseil Général pour construire les nouveaux collèges. La réalité de la rentrée démontre que ce procédé de construction n’est en rien une solution-miracle : des problèmes subsistent dans la plupart des collèges, comme dans les constructions en maîtrise d’ouvrage public. Les PPP ne changent pas grand-chose dans la construction des collèges et coûteront à terme bien plus cher au contribuable. Le SNES-FSU 93 demande au Conseil Général du 93 de revenir à la gestion publique des constructions et d’abandonner les PPP pour les futurs collèges qui seront mis en chantier à partir de 2015."

Mathieu Logothetis
Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61