L’équipe éducative du collège Raymond Poincaré de La Courneuve refuse l’expérimentation CM2/6ème

Nous, personnels du collège Raymond Poincaré de La Courneuve réunis ce jour, rejetons la mise en place d’une expérimentation de classe mixte CM2 / 6e à la rentrée 2016 dans le cadre de la mise en place de la réforme dite du collège 2016.

Nous refusons cette réforme du collège envisagée pour la rentrée 2016, parce qu ?elle affaiblit des enseignements disciplinaires, met en concurrence les établissements et les enseignants sous couvert d ?autonomie et parce qu ?elle induit un alourdissement insupportable de la charge de travail.

Cette expérimentation, d’une classe CM2 / 6e, ne répond en rien aux préoccupations des enseignants et des parents pour les élèves de 6e du collège.

Nous refusons une expérimentation qui nie les spécificités du collège et de l’école primaire. Elle prétend aménager la transition entre l’école primaire et le collège qui poserait problème. Ce constat n’était pas partagé par les professeurs des écoles et les enseignants du collège qui ont participé à la liaison collège / école primaire organisée cette année.
Ce lieu commun méconnaît tout le travail fait par nos collègues professeurs des écoles pour préparer les élèves de CM2 à leur entrée au collège.

Cette expérimentation est une négation du statut des professeurs de l’enseignement secondaire comme des professeurs des écoles. Les professeurs du collège qui sont des spécialistes de leurs disciplines, sont capables d’aider les élèves en difficulté par des gestes professionnels quotidiens. Les professeurs des écoles n’ont pas à devenir les sous-traitants de la difficulté scolaire des élèves du collège. Ce sont des professeurs à part entière, spécialistes de la pédagogie pour les jeunes enfants. Cette expérimentation est vécue comme une attaque en règle contre le collège unique et les statuts des enseignants du second degré.

Nous refusons cette expérimentation qui nie la progressivité du parcours scolaire des élèves qui passe par de grandes étapes comme la première rentrée scolaire, l’arrivée à l’école primaire, au collège, au lycée et dans l’enseignement supérieur. Comment un élève arrivant au collège et qui a besoin de repères, pourraient être aidé par un changement d’établissement scolaire toutes les deux semaines. Comment ne pas vivre ce retour en primaire comme une forme de régression pour les élèves et leurs parents.

Cette expérimentation est aujourd ?hui rejetée par la très grande majorité des enseignants du collège qui refusent d’être volontaires. Si cette expérimentation devait être mise en place malgré l’opposition de l’équipe éducative, nous exigeons que seuls les professeurs volontaires soient impliqués dans l’équipe pédagogique de cette classe. Il n’est pas acceptable que la charge de cette expérimentation hasardeuse repose sur les épaules de contractuels, néo-titulaires et stagiaires arrivants dans le collège à la rentrée, et ne pouvant donc être considérés comme volontaires. Cette expérimentation devrait donc être mise en place avec les deux seuls volontaires de l’établissement.

Cette expérimentation prétend que les difficultés des élèves viendraient d’un manque de préparation à l’entrée au collège. Les professeurs réunis ce jour rejettent ce constat. Nous refusons de nous porter volontaires et exigeons l’annulation de cette expérimentation.

L’équipe éducative du collège Raymond Poincaré.
Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61