Communiqué de presse des personnels en grève du collège Pierre Sémard de Bobigny

Pierre Sémard, Bobigny : collège en danger !

Réunis hier (mercredi) en assemblée générale, avec les sections syndicales SNES-FSU et SUD Education, les personnels ont voté la grève à une très grande majorité. 70,3 % de personnels grévistes aujourd’hui au collège en raison de la dégradation des conditions d’enseignement et d’accueil des élèves : le quotidien de toute la communauté éducative est devenu intenable !

 ?? L ?établissement est dans un état déplorable et dangereux : présence d’amiante, de cafards, de rats. Moisissures et détritus sont monnaie courante.
Les professeurs se sentent « obligés » de nettoyer leurs salles par manque d ?agents. Les toilettes, des professeurs et des élèves, ne sont pas nettoyées et n ?ont ni papier, ni savon, ni lunette. Les élèves mangent avec de la vaisselle en plastique à la cantine !

 ?? Le suivi et l’accompagnement des élèves est mis en danger : les moyens sont insuffisants pour permettre de poursuivre l’ensemble des dispositifs mis en place depuis la rentrée. On déshabille Pierre pour habiller Paul : des heures telles que la vie de classe disparaissent
des emplois du temps en milieu d’année pour permettre le maintien d’autres dispositifs.

En conséquence, les salaires des professeurs principaux vont baisser de 70 à 100 euros par mois en raison de ces erreurs de gestion dans la répartition des heures.

Nous refusons toute baisse de salaire et le maintien de toutes les heures pour l’enseignement et l’aide aux élèves !

 ?? Les élèves du 93, et en particulier de notre établissement, sont délaissés ! La fermeture du Centre d ?Information et d ?Orientation de Bobigny en est un bon exemple.

Ce climat scolaire dégradé entraîne des tensions et la recrudescence d’incivilités au collège (agressions verbales et physiques entre élèves et envers les adultes) qui deviennent ingérables. Nous ne pouvons continuer ainsi !

Il y a urgence ! Nous avons l’impression d’être oubliés et, comme nos élèves, laissés pour compte. L ??ducation Prioritaire n’en a ici que le nom. Aussi, nous revendiquons :

- le personnel indispensable à l’entretien des locaux pour mettre fin au délabrement ;
- plus de personnels de vie scolaire pour gérer les incivilités croissantes ;
- un déblocage d’heures pour permettre la poursuite de tous les enseignements et aides essentiels à la réussite de toutes et tous.

Nous nous engageons pour une éducation véritablement prioritaire garantissant une réelle égalité des chances !

Vous trouverez en pièce jointe la demande d’audience faite auprès de la DSDEN.

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61