Communiqué de presse des personnels grèvistes du collège Lenain de Tillemont de Montreuil

Notre collège est classé « éducation prioritaire renforcée » (REP+) et devrait en théorie bénéficier de moyens supplémentaires pour permettre la réussite de tous nos élèves.
En pratique, nos moyens sont en baisse constante depuis de nombreuses années et ceux qui nous sont alloués cette année pour préparer la rentrée prochaine n’échappent pas à la règle. En l’état, on nous somme d’accepter :

  • En 6e : la suppression de groupes en Histoire/ Géographie et Physique/Chimie.
  • En 5e et 4e : la suppression de groupes en Espagnol (groupes à 27).
  • En 3e : la suppression de groupes en H/G, Technologie, SVT, Physique, Français.

Mme la ministre soutient qu’ « il faut donner plus à ceux qui ont moins », mais pour les élèves du collège Lenain de Tillemont, on donne moins à ceux qui ont moins.

Les services départementaux de l’éducation nationale ont justifié cette baisse de moyens et cette suppression de nos 1/2 groupes en mettant en avant « l ?inefficacité scientifiquement prouvée des groupes allégés ».
Pourtant, le rapport du CNESCO (seul organisme indépendant d’évaluation des politiques publiques) a pointé la question des effectifs comme principal facteur d’échec des politiques d’éducation prioritaire menées depuis 30 ans.
La directrice académique adjointe qui nous a reçu en délégation mercredi 1er Février, a contesté la valeur scientifique de ce rapport en arguant qu’il était « politique » ,« démagogique » et « truffé d’erreurs ».
Nous avons défendu l’intérêt des 1/2 groupes pour nos élèves en expliquant qu’ils avaient notablement amélioré le climat scolaire au sein de l’établissement. Les élèves sont mieux encadrés, davantage soutenus et écoutés. Certains, muets en classe entière, osent prendre la parole et exprimer leurs difficultés.
Le proviseur Vie scolaire présent lors de l’entrevue et dont le travail consiste justement à établir (ou plus souvent rétablir) un climat propice à la réussite de tous au sein des établissements de Seins-Saint-Denis, nous a soutenu qu’il n’y avait « pas de corrélation établie entre un climat scolaire apaisé et l’amélioration des performances des élèves ».

Devant une telle mauvaise foi et un tel mépris, nous avons donc décidé d’exercer notre droit de grève. Un petit déjeuner a été improvisé pour accueillir les parents d’élèves et discuter des suites à donner à notre mouvement.

Nous demandons le maintien de nos moyens horaires pour la rentrée prochaine et nous soutenons fermement que le principe de groupes allégés en éducation prioritaire est bénéfique pour nos élèves.

Les personnels grèvistes du collège Lenain de Tillemont de Montreuil

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61