Communiqué de presse de rentrée

Rentrée 2015-6 : Des classes surchargées, des vies scolaires dégradées, une réforme du collège qui doit être abrogée

Des Classes surchargées
En cette rentrée 2015-16, les effectifs scolarisés dans les collèges de Seine-et-Marne augmentent d’environ 3,5 %. Dans le même temps, le nombre d’heures de cours alloués aux collèges de notre département progresse seulement de 1,5 %.
La moyenne départementale atteint 26 élèves par classes, tous types d’établissements confondus. Bien entendu cette moyenne cache d’importantes disparités, avec des classes à près de 30 élèves.
Les conditions d’études des collégiens Seine-et-Marnais devraient à nouveau se détériorer, leur taux d’encadrement retrouvant en 2015-16 le niveau historiquement faible de l’année 2013-14.

Des vies scolaires dégradées
Cette détérioration ne se limitera pas aux seules conditions d’études en classe. La diminution des dotations de 6 postes de surveillants sur l’ensemble du département, dans le contexte d’une forte croissance de la démographie scolaire (+ 2464 collégiens) pose le problème des conditions de vies scolaires dans les établissements. Proportionnellement, la dotation de postes de surveillants baisse de 1,2 % alors que les effectifs augmentent de 3,5 % ! Quand on sait qu’il existe près de 24 collèges de plus de 600 élèves dotés d’un seul CPE, nous n’avons pas besoin d’une grande imagination pour prévoir les conditions explosives dans lesquelles vont se dérouler la rentrée 2015-16 !

Une réforme du collège qui doit être abrogée
Avec l ?intersyndicale second degré, le SNES-FSU appelle à multiplier les actions contre cette réforme dès les premiers jours de la rentrée 2015 : AG à l ?occasion de la prérentrée, heures d ?information syndicale, envoi de motions, distribution de tracts, préparation d ?une journée de grève en septembre et d ?une manifestation nationale à Paris en octobre dont la date sera rapidement fixée par l ?intersyndicale ( samedi 3 ou 10) ??La détermination forte des personnels et l ?afflux de critiques vis-à-vis de la réforme sont de nature à contraindre la Ministre à retirer son projet et ouvrir de véritables discussions pour une autre réforme.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61