Le lycée BEZOUT de Nemours mobilisé contre la suppression des cui et pour des crétions de postes.

Une cinquantaine de collègues ce sont réunis ce vendredi midi devant l’établissement pour demander des créations de postes.

SNES Créteil

Le lycée vient d’apprendre que les 3 contrats CUI exerçant au laboratoire de sciences, à la vie scolaire au cdi et à l’administration, n’ont pas été renouvelés.
La charge de travail de nos deux adjointes de laboratoire ne cesse de croître avec l’augmentation des effectifs et des groupes de sciences, dans des locaux exigus et sous équipés. Le laboratoire ne peut fonctionner depuis des années que grâce à l’apport de contrats aidés, malgré nos demandes de création de poste.
C’est ce que le Rectorat a d’ailleurs reconnu en octobre 2012, face à l’émoi provoqué déjà par la suppression du CUI de laboratoire. Celui-ci avait été rétabli pour trois ans. Il est incompréhensible, alors que les conditions de travail se sont encore alourdies, que ce contrat ne soit pas reconduit jusqu ?à la fin de l’année scolaire et qu’aucune création de poste ne soit envisagée.
Tous les Travaux Pratiques ainsi que les évaluations expérimentales sont, à court et moyen terme, remis en cause. Nous insistons sur l’urgence de la situation. Est-ce raisonnable de laisser travailler des personnels surmenés au contact de matériel électrique et de substances chimiques sensibles ?
Cette même logique absurde de réduction des moyens humains -alors même qu’il manque du personnel- est à l ??uvre s’agissant de la vie scolaire et de l’administration. Quel résultat espérer alors si ce n’est l’augmentation du nombre de chômeurs et un service public dégradé qui ne pourra plus fonctionner. Un préavis de grève va être prochainement déposé.
Par ailleurs, les remplacements sont de plus en plus difficilement assurés sur notre établissement ce qui implique un grand nombre de classes dont les cours ne sont pas complètement assurés. Sur ce point comme sur ceux évoqués en début de courrier, nous associons les parents qui nous ont sollicités.
Nous demandons donc, le rétablissement des postes CUI ou un renfort en personnel pour finir l’année scolaire et la création de postes pérennes, y compris enseignants, à la rentrée.

Une Audience au Rectorat est demandée.

Les personnels viennent de prendre connaissance des projets de dotation et de structure de l’établissement, et découvrent par ailleurs par voie de presse le projet d’établissement d’un lycée privé, à Saint-Pierre-les-Nemours. Ce projet est ressenti par les collègues comme une véritable humiliation alors qu’un agrandissement du lycée et des moyens supplémentaires nous sont systématiquement refusés depuis des années. Ce projet remet aussi gravement en question la mixité sociale de l’établissement, qui jusqu’à présent, nous permet de proposer un service public de qualité et performant. Nous demandons au Rectorat de revenir sur cette décision et de maintenir les 11 secondes générales actuellement affectées sur l’établissement.
Nous constatons également la suppression incompréhensible de 30 heures poste, et l’augmentation de 28 HSA. Outre le fait que notre établissement ne pourra évidemment pas absorber toutes ces HSA, nous réclamons au contraire des ouvertures de postes afin de stabiliser des personnels titulaires dans une zone géographique où les recrutements de personnels contractuels sont très problématiques.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61