15 Février- Melun- Faisons entendre les besoins de la Seine et Marne

Rassemblement Melun- Mercredi 15 février- à partir de 13H, devant la préfecture de Seine et Marne ( pendant le CDEN)

  • Avec 29 postes d’enseignants supprimés dans le 1er degré pour 979 élèves supplémentaires à accueillir dans les classes ;
  • Avec l’équivalent de 2 collèges supplémentaires en nombre d’élèves mais avec la prévision de suppression de 3 collèges en moyens d’enseignement,

La rentrée qui se prépare s’annonce comme tout simplement catastrophique : plus de 140 fermetures de classes, 58 postes de RASED supprimés, 18 de MAZEP…. – 114 postes en LP, - 58 en lycée, - 452 h en collège…
Alors que notre département accumule les retards depuis des années, que nos classes débordent, que les journées d’absence non-remplacées se multiplient atteignant un niveau impensable il y a encore 5 ans… l’effet des nouvelles suppressions de postes dans l’Education, l’effet du choix dogmatique du non remplacement d’un poste sur deux dans la fonction publique amène nos écoles, nos collèges, nos lycées droit dans le mur !
Qui peut aujourd’hui penser que la réponse aux enjeux éducatifs puisse passer par des suppressions de postes ? Qui, mis à part un ministre de l’Education, ignorant des réalités Educatives, peut imaginer que la suppression des RASED, de SESSAD, de M.A.ZEP, l’augmentation des moyennes par classe, la multiplication des journées sans enseignants faute de remplacements, la suppression des dédoublements, des options dans les collèges et lycées … soient en mesure d’améliorer la qualité du service public d’Education ? C’est au contraire laisser les enfants, les familles et les enseignants sans réponses quant aux besoins de tous les élèves.
Le refus ferme et obstiné de ces choix, imposés par le gouvernement et mis en musique par le recteur et l’inspectrice d’académie, a déjà marqué le département tout au long du mois de décembre, avec des rassemblements locaux, des actions variées, des délégations et des interpellations. Il a connu des temps forts au mois de janvier avec un rassemblement le 18 janvier, avec une grève massive le 31 janvier.
Les suppressions de postes se conjuguent avec la remise en cause des statuts par les projets de décrets sur l’évaluation des personnels …

Il n’est pas question de baisser les bras… c’est pourquoi nous appelons les collègues, parents, élus à se rassembler massivement devant le CDEN le 15 février pour exiger l’annulation des suppressions de postes, le maintien et la création de tous les postes nécessaires, une dotation dans les collèges et les lycées qui accompagne l’augmentation démographique et qui finance tous les dédoublements et les options, et le retrait des projets de décret sur l’évaluation. Il s’agit de rappeler aux élus siégeant au CDEN, au préfet, à l’inspectrice d’académie et au recteur, que nous ne nous résignons pas, et que nous continuerons à réclamer, un collectif budgétaire et des créations de postes d’enseignants pour la rentrée 2012 afin d’offrir à nos enfants, à nos élèves les conditions de scolarisation de qualité auxquelles ils ont droit.

Melun le 14 février 2012

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61