Collèges de Chelles : des réponses à la forte hausse des effectifs !

Compte-rendu de la réunion avec le maire de Chelles et les conseillers généraux concernés.

 ? l’initiative du SNES-FSU77, une délégation de parents et d’enseignants des collèges de Chelles et Brou-sur-Chantereine a été reçue en audience à la mairie de Chelles, mercredi 27 novembre, par Monsieur Jean-Paul PLANCHOU, Madame Lydie AUTREUX et Monsieur Jean-Jacques MARION, respectivement maire de Chelles et conseillers généraux des cantons concernés. Cette réunion avait pour objet d’obtenir des éclaircissements et des garanties concernant l’évolution des conditions d’étude et de travail des élèves chellois et des personnels éducatifs de cette agglomération.

La commune de Chelles connaît en effet actuellement une explosion démographique qui pose au moins trois problèmes majeurs. Sur le plan matériel d’abord, il est prévu d’accueillir 3300 élèves à la rentrée 2016, alors que les établissements de la ville ne disposent que de 3000 places « théoriques ». Sur le plan géographique ensuite, la forte croissance démographique affecte en priorité les quartiers sud de la ville, qui ne disposent que d’un seul collège déjà saturé. Seul le collège C. Corot, classé ZEP et situé au Nord de la ville disposerait des places d’accueil suffisantes. Mais cette solution serait défavorable sur le plan pédagogique enfin, car elle engendrerait un allongement temps de transports des élèves du Sud et une inflation des effectifs au Nord, préjudiciable à l’objectif d’éducation prioritaire par ailleurs affiché par cet établissement.

Pour répondre aux inquiétudes soulevées par les participants, Monsieur le maire a évoqué plusieurs nouvelles pistes d’études au cours de la réunion. Celui-ci a d’abord tenu à rassurer les participants, en rappelant qu’un projet de construction d’un cinquième collège à Chelles était en cours, et qu’il incombait à la municipalité de trouver un terrain à bâtir. La surcharge des établissements existants aurait donc un caractère provisoire dans l’attente de la construction de ce nouveau collège de 800 places qui ouvrirait en 2019.

Monsieur le maire a ensuite passé en revue les différentes options d’acquisition du terrain à construire successivement envisagées par la municipalité. Rappelant le coût estimatif des opérations à la charge de la commune (3,5 millions d’euros environ) Messieurs Planchou et Marion ont alors avancé la possibilité d’acquérir un terrain situé dans le quartier Castermant, à proximité des Lycées Louis Lumière et Gaston Bachelard, pour y bâtir le futur collège.

D’ici là, afin d’accueillir de manière pragmatique les élèves surnuméraires, Monsieur le maire a annoncé la construction de préfabriqués au collège Beausoleil, d’une capacité de 200 places, le seul établissement disposant actuellement de la place suffisante pour une telle opération. ?voquant ensuite la spécificité de C. Corot, Monsieur Planchou a indiqué la volonté du Conseil Général 77 d’optimiser le remplissage de ce collège (de 500 élèves actuellement) en resectorisant son périmètre de recrutement. Un plafond de 700 élèves maximum serait fixé pour préserver l’ambition d’une éducation prioritaire et ne pas atteindre les 900 places théoriques. Enfin, nouveauté, Monsieur le maire a évoqué la mise à disposition des locaux pour accueillir des collégiens dans l’enceinte de l’actuel Lycée Bachelard, ce qui permettrait de résoudre en partie la question de l’allongement des distances pour les élèves du Sud de l’agglomération chelloise. Monsieur Marion a enfin rappelé que le président du conseil général Monsieur Eblé s’était engagé le mois dernier à ne pas fermer le collège de Brou-sur-Chantereine, tant que le nouveau collège de Chelles ne serait pas ouvert, donc en 2019, à condition de trouver une solution pérenne pour résoudre les problèmes de cantine.

Enfin, un autre projet de collège a été évoqué par M. Marion, dans un avenir plus lointain, à l’horizon 2025 sur les secteurs de Brou, Chelles et Vaires-sur-Marne, puisque ces deux dernières communes seront intégrées au projet de métro du grand Paris...

Le SNES-FSU 77 est satisfait de la prise en compte de certaines revendications ? concernant le report de la fermeture du collège de Brou et la recherche de solutions alternatives au sur-remplissage des collèges existants à Chelles ? et a eu le sentiment d’être entendu par les élus présents. Cette réunion semble avoir obligé ces derniers à avancer des pistes sérieuses pour répondre aux inquiétudes légitimes des familles et des enseignants. Cependant, le SNES-FSU 77 maintient son exigence de la construction de deux collèges dans ce secteur avant 2020.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61