Collège de l’Arche Guédon : Pas de moyens supplémentaires pour le moment.

L’austérité nuit gravement au service public d ??ducation nationale...

Après une grève très suivie ce Mardi 18/03 - pour dénoncer la perte d’une classe, de l’option grec et d’un poste de lettres classiques à la rentrée 2014-15 - les enseignants du collège de l’Arche Guédon de Torcy ont obtenu une réponse très décevante de l’Inspection Académique de Seine-et-Marne (IA77) lors du CTSD, mercredi 19/03.

« L’évitement est moins net qu’avant sur ce secteur. »
Pour l’IA77, la fermeture d’une classe de troisième dans ce collège l’an prochain s’expliquerait par la faiblesse du recrutement. Mais cette fragilité ne serait pas directement imputable à la fermeture d’options. Celle-ci proviendrait surtout d’un manque de dynamisme démographique du bassin de recrutement de ce collège, « le choix d’options n’étant plus le meilleur moyen d’obtenir une dérogation à l’heure actuelle ». D’ailleurs, les jours de l’option lettres classiques sont comptés dans le second degré. L’Inspection académique considère en effet que cette option est condamnée à très court terme (10 ans).

La faiblesse de la dotation se conjugue avec des « effets de seuils »
Dans ce contexte, la taille du collège diminue et atteint un stade critique. La faiblesse de la dotation se conjugue avec un effet de seuil (il ne perd pas d’élèves sur un seul niveau, mais de manière perlée, tout au long de leur scolarité). Cela a des conséquences en terme de dotation. D’où le choix, contraint par la faiblesse des moyens disponibles, de fermer une classe en troisième. L’inspection est cependant consciente que c’est un choix insatisfaisant. Les services départementaux se donnent jusqu’à juin pour réévaluer les effectifs et abonder la dotation de cet établissement si nécessaire.

Une réponse très insatisfaisante.
Sur le fond, les enseignants jugent ces arguments irrecevables. Si le collège peine à attirer de nouveaux publics, il lui sera encore plus difficile de le faire en réduisant son offre éducative. Les enseignants dénoncent le double discours de l’inspection qui consiste à demander au collège de valoriser les filières d’excellence, tout en lui retirant les dispositifs qui y concourent. Pour leur part, les collègues considèrent que leurs élèves subissent une double peine : des conditions d’accueil dans des locaux vétustes et amiantés, aggravées par une réduction de l’offre éducative. L ?inspection maîtrise et oriente les flux scolaires, car elle dispose des moyens nécessaires pour enrayer la baisse des effectifs. Elle peut compenser le handicap de ce collège par l’allocation de moyens supérieurs. Si la situation demeure en l’état, c’est qu’il n’y a pas la volonté d’y remédier.

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61