Amiante au collège de Villeneuve le roi : Le SNES demande des décisions courageuses et rapides !

Mise à jour : Rassemblement mercredi 17 janvier à 18h devant la mairie de Villeneuve-le-Roi des personnels et des parents d’élèves pour faire entendre leurs inquiétudes et leurs demandes

Les cours au lycée de Villeneuve le roi ne sont pas assurés depuis le 18 décembre en raison de droits de retrait des personnels s’estimant en danger grave et imminent. La respiration de quelques fibres d’amiante aujourd’hui, est un facteur élevé de risque de développer un mésothéliome, cancer à l’issue fatale en moyenne 20 à 40 ans après l’exposition. Ces fibres d’amiante peuvent même être transportées par les occupants chez eux, sur leurs vêtements, et aucun examen médical des personnes aujourd’hui, ne peut apporter de renseignements.
Des mesures montrant la présence de 11 fibres d’amiante par litre à la suite de la chute d’un flocage amianté dégradé dans une salle au lycée de Villeneuve le roi ont été à l’origine du droit de retrait débuté le 18 décembre 2017.
Devant 2 DTA différents en 2 ans : un affirmant que les flocages des salles étaient non amiantés mais dégradés en 2015 et un de décembre 2018 disant que tous les flocages étaient amiantés mais en bon état, le SNES exige donc une contre-expertise indépendante.
Una des solutions qui a pu être proposée consistant à changer les faux plafonds n’est pas satisfaisante puisque les plaques de faux plafond ne sont pas hermétiques et peuvent bouger, elles constituent donc un support non hermétique à la poussière issue des plafonds, constituée en partie de fibres amiantées.

Le SNES-FSU Creteil exige qu’une solution durable soit enfin prise concernant ce lycée : Soit la rectrice, soit la présidente du conseil régional affirme clairement et par un écrit signé qu’élèves et professeurs doivent reprendre le travail sans risque, soit ils devront être logés ailleurs : dans des préfabriqués rapidement construits ou dans un ou des établissements libres pour les accueillir rapidement. Il est indispensable que cette décision soit prise dans la semaine afin que les élèves puissent avoir cours.
L’accueil ponctuel d’élèves ne peut nous satisfaire et le télétravail atteint très rapidement ses limites, pour des raisons pédagogiques évidentes, comme nous avons pu le vérifier dans le dispositif mis en place pour les élèves du collège St Exupéry de Vincennes avant sa délocalisation à cette rentrée à St Maur.

Les problèmes liés aux locaux dans ce lycée sont interminables en raison de la qualité des locaux (présence d’amiante dans les flocages et au niveau des dalles de sol, système de ventilation vétuste et accumulant les polluants) et son emplacement (air extérieur très pollué en microparticules, benzène, dioxyde d’azote en raison du trafic routier, ferroviaire et aérien entourant le lycée, nuisances sonores, sous-sol instable), il faut arrêter les frais !
Le SNES-FSU Créteil adresse un courrier au préfet du Val de Marne.

Le SNES-FSU Creteil exige donc
- une enquête du CHSCT de l’académie de Créteil dans la semaine
- soit une communication officielle de l’employeur attestant que les personnels peuvent reprendre le travail sans danger pour leur santé à venir soit une relocalisation de TOUS les personnels et TOUS les élèves dans la quinzaine, pour que les cours puissent être assurés
- la distribution de fiches techniques amiante à tous les personnels et à toutes les familles des élèves, ainsi qu’une attestation d’exposition à l’amiante
- une reconnaissance en accident du travail pour tous les personnels ayant des troubles liés aux RPS dans cette période de stress

titre documents joints

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mail  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61